EnergyForum VS

NEWSLETTER

EnergyForum Valais/Wallis

powered by dodeley

Contact

Technopôle 3
CH-3960 Sierre
T +41 27 606 90 94
F +41 27 606 90 00
info@energyforum-vs.ch

www.hevs.ch

Droit de retour - Types

Quels types d?aménagements hydrauliques font-ils retour en Valais?
Sous l’angle de leur configuration technique, on distingue les types d’aménagements hydrauliques suivants:
  • Aménagements au fil de l’eau à basse pression (hauteur de chute théorique inférieure à 25 m) ;
  •  Aménagements au fil de l’eau à haute pression (hauteur de chute théorique supérieure à 25 m) ;
  • Aménagements à accumulation sans pompage ;
  • Aménagement mixtes de pompage-turbinage (pour des entreprises dans lesquelles la part de l’accumulation est supérieure à 50 % et la puissance des pompes représente 8 % de la puissance des turbines).

Les particularités de leurs coûts et de leurs recettes mettent en évidence les différences entre ces quatre types d’aménagements hydrauliques. La distinction entre aménagements au fil de l’eau et aménagements à accumulation s’impose, non seulement à cause de la valeur marchande de l’énergie produite, mais également parce que ses coûts sont différents.

S’agissant des aménagements au fil de l’eau, on fait la distinction entre les ouvrages utilisant une chute relativement haute, p.ex. à la sortie des vallées alpines, et ceux qui exploitent de grandes masses d’eau, p.ex. sur le Rhône. On parle d’aménagements au fil de l’eau à haute pression dans le premier cas et d’aménagements à basse pression dans le second cas. Les premiers nécessitent des conduites forcées, les seconds, des barrages ou des digues plus larges.
Il existe aussi deux types d’aménagements à accumulation. Les aménagements à accumulation sans pompage turbinent une seule fois par saison l’eau retenue dans le lac ou le bassin d’accumulation. Les seconds, dotés de pompes, peuvent repomper dans leur bassin d’accumulation l’eau turbinée, pour la returbiner en fonction de la demande. Les ouvrages à accumulation à pompage-turbinage pompent l’eau d’un bassin situé en aval dans un bassin situé plus haut durant les périodes où le prix de l’électricité est bas. Comparativement à un ouvrage à accumulation classique, ces aménagements requièrent des investissements supplémentaires dans l’installation de pompage et dans un bassin situé au bas de la chute. Par ailleurs, leurs coûts sont augmentés du coût de l’électricité nécessaire pour faire fonctionner les pompes. Du fait des différences au niveau de leurs coûts, il est opportun de considérer séparément les aménagements à accumulation et les aménagements mixtes de pompage-turbinage dans lesquels les pompes sont très utilisées[1]. plus..


  [1] WYER, Die öffentlichen Abgaben der Wasserkraftnutzung im Alpenraum, 2006, Fn. 630 ff., S. 492 ff.; WYER,

   H. Wyer, Utilisation de la force hydraulique en Valais, Histoire - Législation - Droit de retour, p.  193.