EnergyForum VS

NEWSLETTER

EnergyForum Valais/Wallis

powered by dodeley

Contact

Technopôle 3
CH-3960 Sierre
T +41 27 606 90 94
F +41 27 606 90 00
info@energyforum-vs.ch

www.hevs.ch

Energies renouvelables

Chaleur ambiante

La chaleur ambiante est une énergie renouvelable, naturelle et partout disponible. La chaleur issue du rayonnement solaire est stockée tous les jours dans l'air, le sol, les nappes souterraines, les eaux lacustres et fluviales; elle y est sans cesse renouvelée si elle n'est pas directement utilisée. Par ailleurs le sol, jusqu'à 300 mètres sous nos pieds, est aussi continuellement chargé d'énergie par le flux de chaleur provenant du noyau terrestre.

Cette énergie a cependant une température assez faible. Il n'est possible d'en obtenir un bon rendement qu'à l'aide de pompes à chaleur. Aucun autre système ne permet de porter la chaleur ambiante à une température utilisable, à des fins de chauffage par exemple.

Une moitié environ de l'énergie consommée en Suisse sert à chauffer les locaux et à produire de l'eau chaude. Si les pompes à chaleur étaient plus répandues, les émissions de CO2 et la consommation de combustibles fossiles seraient considérablement réduites, même si le courant nécessaire à leur utilisation est d'origine fossile-thermique. Une installation parfaitement réglée combinant une centrale à énergie totale équipée (CETE) et une pompe à chaleur électrique permet d'ores et déjà de réaliser des économies allant jusqu'à 50% par rapport aux chaudières à mazout ou à gaz traditionnelles.

Les pompes à chaleur occupent d'ores et déjà quelque 60% du marché pour les maisons individuelles neuves.

Recherche et développement

Le but principal de la recherche actuelle est d'accroître l'efficacité tout en abaissant simultanément les coûts, plus particulièrement en ce qui concerne les pompes à chaleur à usage sanitaire. Un autre but est d'obtenir à bon compte et de façon fiable, grâce à l'optimisation des systèmes et à la standardisation, un coefficient de performance annuel élevé pour les pompes à chaleur modernes, dont la forte puissance est avérée. Autre objectif, le remplacement des hydrocarbures fluorés par des équivalents naturels.

Si les pompes à chaleur sont très fréquemment employées pour les basses puissances, pour des raisons techniques et économiques, leur usage est encore rare pour les puissances plus élevées. L'un des buts actuels est de lever ces obstacles grâce à des travaux de recherche et de développement, portant sur l'utilisation en réseau de sources de chaleur à température plus élevée, notamment pour les stations d'épuration des eaux usées, la production simultanée de froid et de chaud (hôtellerie et artisanat) et la double utilisation de pompes à chaleur pour le chauffage et le refroidissement. Enfin, la collaboration est resserrée avec les programmes de géothermie et de stockage thermique.

Source: bfe.admin.ch